Thème du mois
La nature nous le dit

"Ne vous contentez plus de regarder passivement la nature en admirant ses beautés. Dites-vous que par votre pensée, par votre amour vous pouvez faire un travail avec elle afin qu’elle s’ouvre à vous."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les révélations du feu et de l'eau   Les secrets du livre de la Nature
14.00 CHF   14.00 CHF

L'homme dans l'organisme cosmique
3.00 CHF

Conférences vidéo sur DVD

La respiration, clé des rythmes de l'univers - DVD Pal
21.00 CHF
 

Héliothèque

 
L'ETUDE DES SCIENCES SACRÉES

Partie I

L'alchimie, la magie
 

De moi, il faut vous attendre à ce que je présente avant tout des sujets qui concernent la vie : comment la préserver, la purifier, la renouveler, la sublimer. Pourquoi la vie ? Parce que dans les moindres actes de votre vie quotidienne, vous pouvez découvrir des correspondances avec l’alchimie, l’astrologie, la magie, la kabbale.

Dans la nutrition vous retrouvez l’alchimie ; dans la parole et le geste, la magie ; dans la respiration, l’astrologie et dans la pensée, la kabbale. Apprenez donc comment manger, respirer, agir, parler, penser, en donnant à ces activités leur dimension cosmique et vous posséderez les bases de ces quatre sciences sacrées. Apprenez à vivre la nouvelle vie, à la respirer, la manger, la boire, la rayonner, et toute la Science initiatique se révélera un jour à vous.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

L'Alchimie

"Nous ne pourrons pas comprendre l'alchimie si nous ne commençons pas par étudier la véritable alchimie : la nutrition de l'être humain.
L’homme mange, toutes les créatures mangent, mais pourquoi ? Vous direz que c’est pour recevoir des énergies. Oui, mais comme nos activités n’ont pas un seul but, si nous mangeons, ce n’est pas seulement pour nous maintenir en santé… Que font les vers ? Ils avalent la terre puis la rejettent. En la faisant ainsi passer à travers eux, ils l’aèrent et la rendent plus riche, plus fertile. Eh bien, l’être humain ne fait pas autre chose avec la nourriture. Car c’est de la terre qu’il mange, une terre plus élaborée sous forme de légumes et de fruits, mais c’est de la terre. Cette terre, il l’absorbe, il la digère, puis la rejette… À nouveau il l’absorbe, la digère, la rejette… Mais il ne s’agit pas là seulement d’un processus mécanique. En pénétrant en lui, cette matière lui donne les éléments qu’elle possède, et elle reçoit en retour quelque chose de lui, de ses sentiments, de ses pensées, de ses aspirations. Par ses facultés psychiques, spirituelles, l’être humain appartient à un degré d’évolution bien supérieur à celui de la matière qu’il absorbe ; donc, en la faisant passer à travers lui, il la transforme, l’enrichit, la spiritualise." (Pensée du 22 février 2015)

"L’alchimie est la science de la transformation de la matière. Dans le creuset, l’alchimiste place la matière première qui, dans un premier temps, meurt et se putréfie ; cette opération correspond à la couleur noire. Ensuite, la matière est dissoute et purifiée : elle devient blanche. Puis, c’est la distillation et la conjonction : la matière passe au rouge. Enfin, c’est la sublimation, la couleur or. Ces opérations qui restent obscures pour beaucoup, ne s’éclairent que si on les interprète comme différentes étapes de la vie intérieure. Le travail que l’alchimiste réalise sur la matière dans le creuset est en réalité le travail de régénération que le disciple réalise dans ce creuset qu’est son corps, et il doit y consacrer toute son existence. La matière régénérée sort du creuset transformée en or : l’homme régénéré est mort à sa nature inférieure pour naître à sa nature supérieure. Jésus disait : « Si le grain ne meurt quand il est mis en terre, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits. » Cette phrase peut être considérée comme un résumé du travail alchimique." (Pensée du 10 avril 2009)

"Évidemment, nous aimerions tous vivre entourés de personnes qui nous respectent, nous apprécient, nous aiment. Eh bien, ce n’est pas possible. Et il est inutile de se plaindre que le monde est méchant, que le Ciel est cruel et qu’il n’existe aucune justice. Si nous allions consulter le Seigneur pour connaître ses projets, Il nous répondrait que nous devons considérer ces épreuves comme des exercices, des tests afin que nous voyions ce dont nous sommes capables. Car nous ne nous connaissons pas bien encore et nous devons découvrir toutes les ressources qui sont en nous et que nous ne sommes pas conscients de posséder. Transformer le mal que l’on nous fait, c’est cela la véritable alchimie spirituelle. Cette pierre philosophale que les alchimistes cherchent à obtenir, il est encore plus important de la réaliser dans son âme, dans son cœur, grâce à l’union de la sagesse et de l’amour qui transforme toute matière vile en or et en pierres précieuses." (Pensée du 11 février 2013)

"Chaque fois que vous agissez avec la sagesse (la lumière) et l’amour (la chaleur), vous vous placez sous l’autorité de l’esprit, et ainsi, peu à peu, vous formez en vous la pierre philosophale qui transmue toute matière en or. Vous n’avez donc pas à chercher la pierre philosophale ailleurs qu’en vous-même, car il n’existe pas de pierre philosophale plus puissante que l’esprit. Efforcez-vous d’atteindre cet état de conscience où vous sentez que votre esprit, votre Moi supérieur, est un principe immortel, éternel, une entité indestructible qui voyage dans l’espace et pénètre en tout lieu. Vous comprendrez alors que rien n’est plus important que d’utiliser cette puissance pour travailler sur la matière, votre propre matière, afin de la purifier, de la vivifier, de la ressusciter. C’est cela la véritable alchimie. La pierre philosophale est cette quintessence spirituelle qui transforme tout en or, en lumière, d’abord en vous-même, mais aussi chez toutes les créatures autour de vous, car tout se propage. Voilà la dimension sublime de la pierre philosophale." (Pensée du 29 juin 2015)

La pierre philosophale des Evangiles aux traités alchimiques L'alchimie spirituelle

 

 

La Magie

"Toute activité, aussi insignifiante soit-elle en apparence, un mouvement, un sentiment, une pensée, une parole, produit nécessairement des effets bons ou mauvais. C’est pourquoi on peut dire que la magie est la première des sciences. Il suffit d’un mouvement, d’une influence, d’une empreinte, d’une vibration, pour entrer dans le domaine de la magie. Chaque fois qu’un être agit sur un autre ou sur un objet, il accomplit un acte magique. Et voilà que les gens regardent, parlent, pensent, ont des désirs, des sentiments, font des gestes, sans se rendre compte que toutes les forces qu’ils déclenchent ainsi sont des forces magiques. Souvent, dans leur ignorance, il leur arrive de mettre en action des forces négatives qui se retournent contre eux, et quand ils sont saisis, mordus, ils ne comprennent pas ce qui leur arrive. Il est donc important que chacun apprenne à travailler sur ses pensées, ses sentiments, ses paroles, ses gestes, son regard, afin que les forces déclenchées par chacune de ses activités physiques ou psychiques produisent uniquement des effets bénéfiques… bénéfiques pour lui, mais aussi pour toutes les autres créatures dans le monde." (Pensée du 6 octobre 2012)

"Vous rencontrez chaque jour un certain nombre de personnes que vous saluez et qui vous rendent votre salut. Si on doit se saluer, c’est pour se donner mutuellement quelque chose de bon. Celui qui donne un salut ou serre une main machinalement, négligemment, en restant distant, fermé, fait un geste inutile ou même nocif. Alors, désormais, tâchez d’être plus conscient, plus vigilant, en sachant qu’un salut peut être un geste formidablement significatif et opérant, par lequel vous encouragez, vous consolez, vous vivifiez les créatures en leur donnant beaucoup d’amour. Il faut qu’un salut soit puissant, harmonieux, vivant, afin de devenir une vraie communion." (Pensée du 5 août 2012)

"Il est impossible d’aborder la science ésotérique sans rencontrer, à un moment ou à un autre, la question de la magie, et en particulier de la magie noire. Mais la magie noire est un domaine qu’il est plus raisonnable de laisser de côté et, surtout, il faut éviter de s’imaginer qu’on peut en être victime. Celui qui craint d’être victime de la magie noire, attire déjà sur lui des courants négatifs. Oui, parce que cette crainte le rend vulnérable et donc réceptif à toutes sortes d’éléments obscurs qui flottent dans l’atmosphère. C’est comme les épidémies : si vous êtes fragile, réceptif, vous attrapez tous les microbes des gens que vous rencontrez ; mais si vous êtes robuste, résistant, émissif, vous passez au travers. Alors, ne vous inquiétez pas pour la magie noire : renforcez-vous, pensez à la lumière, travaillez avec la lumière, et c’est la lumière en vous qui repoussera ce qui est négatif. Une roue qui tourne très rapidement rejette la boue, mais dès qu’elle commence à tourner au ralenti, toutes les saletés se collent à elle. Et la source qui jaillit avec force rejette les feuilles et les brindilles qui pourraient l’obstruer. Donc, au lieu de vous laisser aller à la paresse psychique, devenez comme une source." (Pensée du 27 octobre 2010)

"La Magie se trouve dans nos gestes : oui, à son insu, l'homme est un magicien et même bien souvent un magicien noir, car avec ses gestes, ses regards, ses paroles, l'expression de son visage et tout son comportement, il produit dans le monde visible et dans le monde invisible des effets négatifs.
J'ai expliqué que les exercices de gymnastique que nous faisons sont des gestes de la bonne magie, la magie blanche. Ils sont basés sur la connaissance des courants qui parcourent l'univers. Si vous les faites attentivement et consciemment, vous améliorez votre santé et votre équilibre dans tous les plans. Il existe plusieurs courants dans l'univers, mais les deux plus importants sont le courant ascendant qui va du centre de la terre au centre du soleil, et le courant descendant qui se dirige en sens inverse.
Le premier exercice a pour but de toucher le courant descendant, de l'attirer et de le faire circuler parfaitement en nous. Le second exercice se rapporte au courant ascendant. Ces deux courants, acendant et descendant, se rencontrent dans notre organisme au niveau du plexus solaire qui en assure la fusion et la bonne répartition dans tout notre corps. C'est très important, parce que si ces 2 courants ne se mêlent pas ou ne se répartissent pas convenablement, notre santé peut rapidement s'altérer. Il est donc nécessaire de veiller chaque jour à cette circulation harmonieuse des courants en nous. C'est là le but des 2 premiers mouvements de notre gymnastique."
La deuxième naissance - Amour, Sagesse, Vérité - collection Oeuvres Complètes


"... Et si vous vous efforcez d’exécuter chaque mouvement avec la conviction que vous réalisez quelque chose de bon, de beau, c’est toute votre journée ensuite qui sera favorablement influencée : vous aurez introduit en vous une harmonie qui se reflétera aussi sur votre comportement vis-à-vis de votre entourage." (Pensée du 4 avril 2013)

 

La nouvelle Terre - Méthodes, exercices, formules, prières Donner vie à des symboles - Exercices de gymnastique L'harmonie


Nouveaux extraits vidéo offerts !

" La façon de se nourrir aide au travail spirituel... "

" Toutes nos pensées et nos paroles s'enregistrent... "

" Chacun doit s'habituer à ne pas calomnier... "


Partagez cette page Héliothèque en l'envoyant à vos amis !