Abonnement
Consultez nos dernières parutions...

Éveiller notre étincelle divine
12.00 CHF

Ajouter
Une pensée en éveil - La voie de la méditation
22.00 CHF

Ajouter

L’intuition, faculté de notre Moi supérieur - DVD PAL
21.00 CHF
 Ajouter

Approfondir le sens de la vie

d’un point de vue héliocentrique




Quelques réflexions
au sujet des symboles
 

par Omraam Mikhaël Aïvanhov

La vie travaille avec des symboles et se manifeste à travers eux. Pour pénétrer la vie, il faut travailler avec les symboles et, inversement, pour découvrir les symboles et comprendre tout ce qu'ils contiennent, il faut vivre la vie véritable.

Grâce aux symboles il est possible de lire et de déchiffrer le langage de la nature. Ce langage travaille avec les symboles comme le chimiste avec des lettres, qui représentent les différents corps et éléments, ou comme le mathématicien avec les chiffres. Tout langage est symbolique et sans les symboles on ne peut travailler. Dans la musique, il est indispensable de connaître les notes qui représentent les sons, le peintre fait des tableaux en combinant ces symboles que sont les sept couleurs, et même les lettres de l'alphabet sont des symboles.  Les secrets du livre de la Nature
L'humanité entière utilise donc des symboles ; elle avance, elle progresse et fait des découvertes grâce à eux.

 Grâce aux symboles, il est possible d’aller et de venir à travers les choses, jongler avec elles, se glisser partout et comprendre l'Intelligence cosmique.
Si vous méditez longtemps, très longtemps sur un problème, vous verrez que dans votre subconscience ou votre super-conscience se cristallisera une forme géométrique, un symbole qui correspond absolument à l'idée, à la pensée, à la vérité qui vous préoccupe. C'est ainsi que travaille la nature, et comme l'homme est un résumé, un condensé de la nature, dans l'homme aussi les choses se cristallisent sous forme de figures géométriques ou d'images. C'est ainsi d'ailleurs qu'on peut expliquer les rêves.

Langage symbolique, langage de la Nature     Le langage des figures géométriques

Voilà pourquoi on ne s'occupera un jour que des symboles, car le symbole est le langage de la nature elle-même; mais pour le moment, c'est un langage indéchiffrable. Vous direz: «Oui, j'ai lu des livres sur l'interprétation des rêves, sur l'oniromancie, etc.» Moi, je n'ai pas confiance en ces livres car souvent les interprétations ne correspondent pas, ce sont de pures inventions. Parce que telle ou telle personne a rêvé d'un serpent, ou d'un précipice, d'un taureau qui la poursuivait et qu'il lui est ensuite arrivé telle ou telle chose, on a généralisé la signification de ces images. Mais il se peut que, pour d'autres, ces rêves n'aient pas la même signification. C'est comme les médicaments; si un médicament a guéri quelqu'un, on le donne à tout le monde, mais voila que tout le monde n'est pas guéri. Vous direz: «Alors il n'y a pas de correspondance absolue?» Si, il y a une correspondance absolue, mais il y a aussi une correspondance individuelle. Il faut donc apprendre la correspondance absolue, mais tenir compte aussi de la correspondance individuelle qui présente de légères variations.

Seul le langage géométrique est le langage universel qui représente la quintessence de la sagesse. Quand il y a des images, c'est encore le plan astral, et les symboles géométriques appartiennent au plan causal. Les cristaux sont le symbole du plan causal parce qu'ils sont l'expression d'une géométrie pure. Vous direz : «Mais les cristaux, c'est le règne des minéraux, le règne le plus matériel, le règne inférieur! » Oui, mais ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et les cristaux reflètent le monde causal. Donc, ce qui est le plus bas, les cristaux, les métaux, les pierres, reflètent le monde le plus élevé, le monde sublime. Je vous l'ai déjà dit: ce qui est en bas est comme ce qui est en haut mais inversé. Donnez désormais plus d'attention au côté symbolique et vous aurez des possibilités inouïes pour tout déchiffrer. Que de choses à approfondir!


Il existe un grand nombre de symboles, mais en réalité ils se réduisent à quelques-uns qui résument tous les autres. Dans ma tête, il y a très peu de symboles, mais chacun d'eux en résume des milliers d'autres. Par exemple, un symbole géométrique résume des milliers d'autres symboles dans tous les domaines : technique, scientifique, social, politique, moral, psychologique, artistique, mystique. Les symboles géométriques sont en très petite quantité, une dizaine environ. «C'est très peu», direz-vous. Oui, mais quelle profondeur derrière ces quelques symboles ! 



Pour moi, je me suis arrêté sur un symbole que je considère au-dessus de tous les autres et qui les contient tous : le cercle avec le point central. Beaucoup trouveront qu'il n'y a rien à y découvrir, mais pour moi, ce symbole c'est tout l'univers avec Dieu en son centre. Il faudrait des milliers d'années pour épuiser tout ce qu'il contient ... Ce symbole, c'est aussi la cellule, avec la membrane, le protoplasme et le noyau ; et comme la cellule est le commencement de tout, puisque tous les êtres vivants sont constitués de cellules, eh bien tout, l'univers, les humains et même le système solaire peuvent s'expliquer par ce symbole. Combien de fois après certains travaux, certaines méditations, ce symbole du cercle avec le point se présentait devant moi! Ce n'était pas moi qui l'imaginais, mais cette intelligence de la nature en moi qui le préparait et me le montrait.


Dans toutes mes méditations, dans toutes mes contemplations, j'ai cherché pendant des années à monter très haut pour embrasser le monde d'un seul regard, pour découvrir une méthode de synthèse qui permette de l'apercevoir dans son unité, et on m'a présenté un cône. La projection géométrique du cône est le cercle et son centre ʘ, c'est pourquoi je considère cette figure comme le symbole de l'univers. Le point central est pour moi le sommet qui maintient et rassemble tout, et de ce sommet, je peux voir dans une même construction l'être humain et la vie dans toutes ses manifestations.