Thème du mois
La nature nous le dit

"Ne vous contentez plus de regarder passivement la nature en admirant ses beautés. Dites-vous que par votre pensée, par votre amour vous pouvez faire un travail avec elle afin qu’elle s’ouvre à vous."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les révélations du feu et de l'eau   Les secrets du livre de la Nature
14.00 CHF   14.00 CHF

L'homme dans l'organisme cosmique
3.00 CHF

Conférences vidéo sur DVD

La respiration, clé des rythmes de l'univers - DVD Pal
21.00 CHF
 
 
PREPARER NOËL,

la naissance de l'enfant divin en nous

La Noël marque le début de l’hiver ; elle est consacrée aux forces de l’Archange Gabriel, qui représente la Lune et règne sur l’Ouest. Pour chacune des quatre grandes périodes de l’année marquées par les fêtes de Pâques, la Saint Jean, la Saint Michel et Noël, des forces et des entités déterminées se mettent au travail. Et nous aussi, au moins par notre conscience, nous pouvons participer à ce travail. (extrait de la pensée du 24/06/2010)

La naissance du Christ : une conscience nouvelle

" La naissance de Jésus a été un événement historique d’une importance capitale. Mais s’il avait suffi que Jésus naisse il y a deux mille ans, pourquoi le Royaume de Dieu n’est-il pas encore venu sur la terre ? Les guerres, les misères, les maladies, tout cela devrait avoir disparu… Le véritable disciple sait que, la nuit de Noël, le Christ naît dans le monde sous forme de lumière, de chaleur et de vie, et il prépare les conditions convenables pour que cet Enfant divin naisse aussi en lui.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

On pourra relire l’histoire de la naissance de Jésus aussi souvent que l’on voudra, et chanter « Il est né le divin Enfant », tant que le Christ ne naît pas en nous, cela ne servira à rien. C’est à chacun maintenant d’avoir ce désir de faire naître le Christ dans son âme et de devenir comme lui, afin que la terre soit peuplée de Christs ! C’est cela que Jésus demandait quand il disait : « Celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais et il en fera même de plus grandes. » Eh bien, où sont ces œuvres-là plus grandes que celles de Jésus ? Montrez-les moi… Pour quelques-uns le Christ est déjà né et pour certains il naîtra bientôt… Tout est dans la préparation des conditions. " (Pensée du 25/12/2011)

Les activités qui font de nous des créateurs véritables sont la prière, la méditation, la contemplation, l’identification. Dans le désir de nous élever pour pénétrer l’Âme universelle, cette lumière qui est la matière de la création, par notre esprit nous la fertilisons. Alors notre âme reçoit les germes de l’Esprit cosmique et met au monde des enfants divins : l’inspiration, la joie, des actes de justice, de bonté et de noblesse. C’est cela aussi la signification de la fête de Noël. (Pensée du 25/12/2012)

La fête de Noël est liée à une incarnation

Comme l’espace, le temps aussi a quatre points cardinaux qui sont, dans l’année, les deux équinoxes et les deux solstices. Le 21 décembre, a lieu le solstice d’hiver auquel préside l’archange Gabriel. Et le 25 décembre, la fête de Noël célèbre une naissance, c’est-à-dire une concrétisation, une descente dans la matière. L’archange Gabriel dirige les forces qui ont la propriété de condenser la matière. C’est pourquoi dans l’Arbre séphirotique il est l’archange de Iésod, la région de la Lune. À la différence du Soleil, qui dilate, disperse, distribue, la Lune comprime, contracte, condense ; si elle n’en était pas empêchée par d’autres influences, elle pétrifierait toute vie chez les plantes, les animaux, les humains. Les Initiés, qui sont instruits de cette science, tâchent d’utiliser cette période du solstice d’hiver pour concrétiser leurs idées, leurs projets, car c’est le moment où une naissance a lieu sur la terre. Les autres fêtes cardinales correspondent à d’autres processus : Pâques à une résurrection, la Saint-Jean à un embrasement, la Saint-Michel à un dépouillement. La fête de Noël est, elle, liée à une incarnation, et c’est pourquoi la tradition a situé en hiver la naissance du Christ en la personne de Jésus. " (Pensée du 25/12/2008)

" Le 25 décembre, on célèbre Noël, la naissance du Christ. L’archange Gabriel dirige les forces qui ont la propriété de condenser la matière, c’est pourquoi symboliquement il préside aussi à la naissance des enfants. Car qu’est-ce qu’une naissance ? Le passage de l’invisible au visible, de l’immatériel au matériel. Et c’est la Lune, principe féminin par excellence, qui a un rôle essentiel à jouer dans toutes les formes d’incarnation, celles du plan physique comme celles du plan spirituel. Pendant l’hiver, où les nuits sont les plus longues et où la vie de la nature se ralentit, les conditions sont moins propices aux manifestations extérieures et plus favorables à la vie intérieure : l’homme est naturellement porté à entrer en lui-même afin de préparer la naissance de cet enfant de lumière que certaines traditions ont symbolisé par une perle. La perle, qui vient de la mer, est comme elle en relation avec la lune. Sur l’Arbre séphirotique, l’huître perlière, c’est Iésod, cette séphira qui, dans le corps cosmique, représente les organes génitaux. C’est là que la perle doit se former. Cette perle représente la quintessence la plus pure de l’amour. L’huître perlière, c’est le principe féminin qui met au monde une perle, l’enfant divin. " (Pensée du 21/12/2014)


Noël - Fête de la lumière

Pourquoi fête-t-on Noël au début de l’hiver ? La réponse se trouve dans le livre de la Nature. Toute vie commence par une semence, une graine enfouie dans l’obscurité de la terre ou les entrailles d’une femme. Et l’hiver est cette saison où, dans les graines mises en terre, se fait un long travail de germination qui aboutira au printemps à l’éclosion d’une multitude d’existences nouvelles. Un travail identique se fait dans le psychisme de chaque être : dans cette terre noire qu’est sa nature inférieure, la semence du Moi divin, le Christ, doit commencer à germer. C’est cet événement que les chrétiens célèbrent la nuit de Noël… Oui, justement, la nuit, à minuit, au moment de la plus grande obscurité a lieu une naissance. C’est pourquoi malgré le froid et l’obscurité Noël est aussi la fête de la lumière. " (Pensée du 25/12/2005)

" Certains diront qu’ils ne sont pas chrétiens et qu’ils n’ont que faire de la naissance du Christ. Eh bien, qu’ils l’appellent d’un autre nom, s’ils préfèrent : quelle que soit leur religion, et même s’ils n’en ont pas, tous les êtres humains ont été créés à l’image de Dieu, et cette image est en eux-mêmes comme un germe qu’ils doivent rechercher pour le faire éclore. " (Pensée du 25/12/2014)

Extrait vidéo

" Noël, la naissance de l'enfant divin en nous " >>>


D'autres références :

Au commencement était le Verbe - Commentaires des Evangiles Puissances de la pensée Le masculin et le féminin, fondements de la création

 

Partagez cette page en l'envoyant à vos amis !