Abonnement
Consultez nos dernières parutions...

Une pensée en éveil - La voie de la méditation
22.00 CHF

Ajouter
L’intuition, faculté de notre Moi supérieur - DVD PAL
21.00 CHF

Ajouter

Retrouver en nous la mémoire du Paradis
12.00 CHF
 Ajouter

Un nouveau ciel et une nouvelle terre

Conférence donnée le 23 août 1967 par Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu… », Apocalypse 21 :1

lever de soleil en montagne

 

Evidemment, c'est symbolique, et je vous ai déjà expliqué qu'il ne faut pas comprendre cette phrase littéralement, sinon, là aussi, ça parle très mal pour le Seigneur, et on peut dire tranquillement qu'Il n'est ni sage, ni omniscient. Comme Il n'a pas su choisir à l'origine les meilleurs matériaux pour construire la terre et le ciel, voilà qu'après quelques millions d'années ces matériaux sont usés, rouillés ; c'est pourquoi Il est obligé de créer un nouveau ciel et une nouvelle terre ... et en attendant que ce soit fait, tous les habitants sont dehors, sous la pluie !

Non, en réalité, ce nouveau ciel et cette nouvelle terre, c'est nous qu'ils concernent, c'est en nous que Dieu les crée.

Le nouveau ciel est une nouvelle mentalité, une nouvelle philosophie, une nouvelle façon de voir les choses et de les comprendre. Et la nouvelle terre est un nouveau comportement, une nouvelle façon d'agir.

Voilà comment il faut interpréter le nouveau ciel et la nouvelle terre. Autrement, c'est catastrophique pour le Seigneur : alors Il ne connaissait pas la propriété des éléments qu'Il a créés Lui-même et maintenant Il s'aperçoit qu'ils sont vieux, pourris, moisis. Tandis que si on interprète cette image comme je le fais, le Seigneur reste dans Sa grandeur, dans Son immensité, dans Sa sagesse infinie.

 

Pourquoi un nouveau ciel et une nouvelle terre ?
« Si on prend cette phrase littéralement, on peut se demander si Dieu est obligé de recommencer sa création et pourquoi ?... Est-ce qu'elle est devenue vieille ? La terre, oui, à la rigueur, on comprend qu'elle ait un peu vieilli parce qu'elle est faite de matériaux qui s'oxydent, se désagrègent et, avec le temps, il est possible qu'il soit nécessaire de les remplacer. Mais le ciel qui est fait en principe d'une matière pure, lumineuse, incorruptible, éternelle, comment se fait-il qu'il ait lui aussi vieilli ? Dans la Genèse, pourtant, il est écrit qu'après avoir créé le ciel et la terre, " Dieu vit que cela était bon ". Comment se fait-il que maintenant Il découvre qu'ils ne sont plus très au point et qu'Il soit obligé d'en faire de nouveaux ? Cela ne parle pas tellement en faveur de sa perfection. Et puis, en attendant que les travaux soient achevés, où va-t-on loger les habitants, toutes les myriades d'anges et d'archanges ? Quelle inquiétude et quel remue-ménage dans le ciel ! Voilà encore des soucis pour le Seigneur... Non, c'est absurde, on est obligé d'interpréter ce texte autrement.

Par le mot " ciel ", il faut comprendre une chose, et par le mot " terre " il faut en comprendre une autre.
Dans le langage symbolique, le ciel représente la partie spirituelle de l'homme, le domaine de la pensée, des projets, et la terre représente le domaine de la concrétisation, de la réalisation dans la matière. Et de même que dans le cosmos, le ciel et la terre représentent une unité, dans l'être humain aussi ils sont liés. Un " nouveau ciel "signifie des idées nouvelles, une compréhension, une perception, une philosophie nouvelle qui entraînent une " nouvelle terre ", c'est-à-dire des attitudes nouvelles, des comportements nouveaux et une nouvelle façon de vivre.

 La tête est dans le ciel et les pieds sont sur la terre.Les pieds, c'est ce qui marche d'après la tête, car les pieds courent là où la tête a déjà quelques projets. Donc, c'est le comportement, la conduite, la façon d'agir des humains qui changeront à cause du changement de la tête, c'est- à-dire d'une nouvelle philosophie. Mais ce nouveau ciel que Dieu est en train de créer, est-il vraiment nouveau ? Eh non, il est là depuis l'éternité, mais c'est pour les humains qu'il sera nouveau. Car il est là mais ils ne le voient pas, et le jour où ils le découvriront, évidemment, ce sera nouveau... pour eux ! Un nouveau ciel et une nouvelle terre... en réalité, on ne sait même pas ce que signifie le mot " nouveau ". Prenons un fleuve, son nom reste le même : Danube, Seine ou Tamise, mais l'eau qui coule n'est-elle pas toujours nouvelle ? Et le soleil aussi, qui est le même tous les jours, est toujours nouveau car ses émanations, ses radiations sont à chaque instant différentes. Ce qui est nouveau, c'est la vie, le contenu. Si vous êtes capable d'aller suffisamment loin, suffisamment haut, au -delà de tout ce qui est le contenant, pour entrer dans le contenu, dans la vie, vous trouverez que tout est sans cesse nouveau, et le ciel et la terre.

Donc, le nouveau ciel et la nouvelle terre, cela signifie que le niveau de conscience des humains s'élèvera jusqu'à un degré où ils découvriront ce qui a toujours existé, mais qu'ils n'avaient encore jamais vu. Le soleil est là depuis toujours, mais la majorité n'en sont pas conscients. Du moment qu'ils ne se réjouissent pas, qu'ils ne le contemplent pas, qu'ils ne le sentent pas comme un être vivant, intelligent, avec lequel ils peuvent entrer en relation, et qu'ils ne désirent pas devenir comme lui, c'est qu'ils ne l'ont pas découvert et qu'ils sont encore dans l'ancien ciel, vieux, vermoulu, moisi. Maintenant, n'imaginez pas que vous devez attendre des bouleversements cosmiques pour connaître le nouveau ciel. Dès aujourd'hui, vous pouvez l'habiter.

Chaque fois que vous nourrissez des pensées et des sentiments purs, que vous décidez de travailler pour un haut idéal, vous êtes déjà dans ce ciel nouveau, et ce ciel nouveau entraîne obligatoirement une nouvelle terre. Car celui qui embrasse une philosophie sublime est obligé de changer son comportement, sa façon d'agir. Toutes les méthodes que vous êtes en train d'apprendre ici concernant la nutrition, la respiration, le travail, la création des enfants, les relations avec les humains et tout l'univers, c'est cela la nouvelle terre. Alors, qu'attendez-vous pour y entrer ?

Quelquefois j'ai envie de dire au Seigneur : " Quand Tu as pensé à construire un nouveau ciel et une nouvelle terre, étais Tu bien au courant de la mentalité des humains ? Bien sûr, je ne le Lui dirai pas, au Seigneur, Il sait ce qu'Il fait. Peut être veut-Il voir seulement combien de gens entreront dans le nouveau ciel et marcheront sur la nouvelle terre. Moi, en tout cas, je n'en vois pas beaucoup et c'est inquiétant. Alors, vous maintenant, qu'il y en ait au moins quelques-uns qui s'efforcent d'entrer dans le nouveau ciel, c'est-à-dire d'accepter la nouvelle philosophie et de l'appliquer ; et l'application justement, c'est cela la nouvelle terre... Oui, on doit comprendre symboliquement, sinon tout devient insensé. Comment voulez-vous que le ciel et la terre disparaissent pour laisser la place à un autre ciel et à une autre terre ? Le ciel restera ce qu'il est, et la terre aussi (à moins que les humains eux -mêmes ne la détruisent), mais c'est la façon de penser et la façon de vivre qui changeront.

Puisque le Seigneur est en train de créer un nouveau ciel et une nouvelle terre (c'est écrit dans la Bible), pourquoi n'y aurait-il pas une nouvelle religion? Nouvelle justement comme le ciel et la terre peuvent être nouveaux… »
Les extraits sont tirés de « Les splendeurs de Tiphéret » et « Approche de la Cité céleste »