Thème du mois
La nature nous le dit

"Ne vous contentez plus de regarder passivement la nature en admirant ses beautés. Dites-vous que par votre pensée, par votre amour vous pouvez faire un travail avec elle afin qu’elle s’ouvre à vous."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les révélations du feu et de l'eau   Les secrets du livre de la Nature
14.00 CHF   14.00 CHF

L'homme dans l'organisme cosmique
3.00 CHF

Conférences vidéo sur DVD

La respiration, clé des rythmes de l'univers - DVD Pal
21.00 CHF
 

Héliothèque

 
LE SECRET DE LA POLARITE - LES DEUX PRINCIPES


"On ne peut pas négliger le fait que toute culture et toute civilisation sont l’œuvre des deux mains : pour créer elles doivent travailler ensemble. La main droite et la main gauche s’accordent, s’harmonisent et se complètent, chacune n’étant qu’un des deux aspects de l’unité...
À travers les deux mains, le principe masculin et le principe féminin projettent des courants de nature différente, et il faut qu’ils soient ensemble pour guérir, soutenir, sauver, réparer, illuminer. (Pensée du 12 octobre 2012)"

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Les principes masculin et féminin, principes de la création

"Du point de vue de la Science initiatique, le nombre 2 représente le 1 polarisé en positif et négatif, masculin et féminin, actif et passif. Dès qu’il y a manifestation, il y a partition, division. Dans le 1 il ne peut y avoir de création, car il ne peut y avoir d’échanges. Pour se manifester et se faire connaître, le 1 doit se diviser. L’unité est le privilège de Dieu Lui-même, son domaine exclusif. Pour créer, Dieu, le 1, a dû devenir 2. Il s’est donc "projeté" hors de Lui-même en se polarisant, et l’univers est né de l’existence de ces deux pôles. Le pôle positif exerce une attraction sur le pôle négatif, et inversement. C’est ce mécanisme d’action et de réaction qui déclenche et entretient le mouvement de la vie. L’arrêt de ce mouvement entraînerait la stagnation et la mort, le retour à l’état d’indifférenciation originelle." (Pensée du 12 octobre 2011)

"Les premières lignes du livre de la Genèse révèlent que la création s’est opérée par séparations successives. Le premier jour de la création, Dieu sépara la lumière des ténèbres. Le deuxième jour, Il sépara les eaux d’en haut des eaux d’en bas. Le troisième jour, Il sépara les eaux de la terre ferme. Le 1 est une entité refermée sur elle-même. Pour sortir, cette entité doit devenir 2. Tout l’univers créé, toutes les manifestations de la vie et de la nature sont (donc) l’œuvre des deux principes masculin et féminin. Et ces deux principes sont un reflet, une répétition des deux principes divins créateurs : le Père céleste et la Mère divine. … On doit les comprendre comme deux pôles issus d’un principe unique, l’Absolu, le Non-Manifesté, que la Kabbale appelle Aïn Soph Aur, « lumière sans fin.

S’il est dit que l’être humain a été créé à l’image de Dieu, c’est-à-dire à l’image de ces deux principes, chacun possède donc une partie masculine et une partie féminine. Selon qu’il est homme ou femme, l’une est visible et l’autre cachée, mais celle qu’on ne voit pas est quand même présente. Chaque femme est femme dans son corps physique, mais intérieurement elle possède le principe masculin. Et de même, chaque homme est homme dans son corps physique, mais il possède intérieurement le principe féminin." (Pensée du 30 avril 2010)

 

La Balance cosmique - Le nombre 2

Apprendre à utiliser la loi de l'alternance

"La vie est soumise à la loi de l'alternance, elle est fondée sur l'existence des contraires, c'est-à-dire sur le fait que tout est polarisé en actif et passif, émissif et réceptif, masculin et féminin. C'est cette opposition qui crée le mouvement. Cette idée est exprimée par le nombre 2 qui est le nombre de la polarisation. Le 2, c'est le 1 devenu positif et négatif. Dans le jeu de cartes du Tarot, le nombre 2 est représenté par la Papesse qui tient un livre ouvert sur les genoux. Celui qui sait déchiffrer cet arcane est capable de résoudre dans sa vie le problème du mal. Il comprend que le bien et le mal, l'amour et la haine, la lumière et les ténèbres, bien que contraires dans leurs manifestations, sont les deux aspects d'une même réalité. Il ne sert donc à rien de vouloir lutter contre le mal. Il faut seulement apprendre comment utiliser les forces du mal (les difficultés et les épreuves) pour les transformer en énergies constructives. Pour résoudre le problème du mal, il faut savoir l'utiliser, c'est-à-dire sortir de la dualité pour retourner dans l'unité." (Pensée du 8 octobre 2002)
Pour aller plus loin, vous pouvez lire "L'arbre de la connaissance du bien et du mal", Collection de poche Izvor

"Le matin, la lumière chasse les ombres de la nuit, et le soir, ce sont les ombres qui regagnent du terrain… Peut-on dire pour cela que la nuit est opposée au jour et le jour à la nuit ? Oui et non. Oui, parce que la lumière est le contraire des ténèbres, et non, parce que le jour et la nuit travaillent ensemble pour créer et entretenir la vie. Avant de venir au monde, l’enfant passe neuf mois caché dans le sein de sa mère… Pour germer, les graines doivent rester un certain temps sous terre… Combien de travaux commencent par se faire dans l’obscurité avant de sortir à la lumière ! Lumière et obscurité représentent des entités, des courants, des énergies que la nature utilise pour son travail." (Pensée du 23 août 2010)


"Notre corps physique est construit symétriquement de part et d’autre d’un axe central, la colonne vertébrale, et en ce sens on peut dire qu’il est régi par le nombre 2. Nous avons 2 yeux, 2 oreilles ; et le cerveau et le nez, bien qu’étant 1, sont en réalité 2, avec les 2 hémisphères et les 2 narines. Puis il y a les 2 poumons, les 2 reins, et plus bas encore pour l’homme les 2 testicules et pour la femme les 2 ovaires. Enfin, nous avons 2 bras et 2 jambes. Même si cette symétrie n’est pas absolue, physiquement elle existe. Mais psychiquement, la question se présente tout à fait différemment. L’étude du cerveau humain a révélé que les fonctions des deux hémisphères ne sont pas identiques : l’hémisphère gauche est le siège des facultés analytiques (la logique, le raisonnement) que l’on peut qualifier de masculines, et l’hémisphère droit est le siège des facultés de synthèse (l’intuition, la sensibilité) que l’on peut qualifier de féminines. Ainsi, ces deux hémisphères ont des activités complémentaires. On peut donc dire que notre corps physique est construit sur une symétrie, tandis que notre psychisme repose sur une polarisation masculine et féminine, positive et négative." (Pensée du 11 novembre 2010)

L’essentiel, pour nous, est de comprendre la nature de ces deux pôles, et comment ils travaillent ensemble. Si leurs relations sont harmonieuses, on peut dire qu’il y a réellement polarisation : il se passe quelque chose d’analogue aux signes d’amitié que des personnes s’envoient de près ou de loin. Si vous connaissez cette loi de la polarité et si vous savez comment utiliser les deux principes masculin et féminin, émissif et réceptif, positif et négatif, vous pourrez résoudre tous les problèmes de la vie.

La clef essentielle pour résoudre les problèmes de l'existence

"La sagesse est reçue par l’être humain comme une lumière, une impulsion d’en haut qui l’incite à se diriger spontanément d’après les règles divines. L’intelligence, elle, est une synthèse de facultés mentales : la pénétration, le raisonnement, le jugement. Elle sait discerner partout comment agit la loi des causes et des conséquences, et surtout elle s’efforce de n’utiliser ses pouvoirs que pour le bien. Masculin et féminin, positif et négatif, émissif et réceptif : tout ce qui existe dans l’univers n’est que le résultat de la rencontre et de l’interaction de ces deux pôles qui ont su comment s’ajuster. Et c’est là le secret de la polarité : dans la vie physique comme dans la vie psychique, les deux pôles doivent trouver comment s’ajuster pour devenir créateurs."
Conférence audio du 14 décembre 1958 : "CD - Sagesse et intelligence - Les secrets de la polarité"


Travailler avec les deux principes - La Balance

"L’équilibre psychique est une des qualités les plus précieuses et difficiles à acquérir, car c’est le résultat de deux mouvements contradictoires. Il y a des personnes que l’on voit parler, marcher, s’occuper comme si rien ne leur demandait d’effort. On pourrait dire qu’elles sont équilibrées, mais non, en réalité elles stagnent. Jour après jour on les retrouve toujours semblables à elles-mêmes : elles présentent le même visage impassible, elles reproduisent les actes de la veille, elles répètent les paroles de la veille, etc. Ce n’est pas cet équilibre-là qui les fera évoluer. Un certain déséquilibre est nécessaire pour notre avancement, mais à condition que nous demeurions vigilant et que nous puissions remédier lorsque les plateaux de la balance commencent à accuser une trop grande différence de niveau. L’équilibre consiste donc à conserver intérieurement certaines oscillations. Le jour où les deux plateaux sont parfaitement équilibrés, on ne peut plus parler d’équilibre, mais de mort. La vie est dans l’oscillation mesurée de la balance." (Pensée du 25 avril 2010)

- L'initiation

"L’être humain est tellement obnubilé par son apparence extérieure d’homme ou de femme qu’il oublie qu’en haut, dans le plan divin, il possède les deux principes masculin et féminin. Mais il faut comprendre que ce « haut » n’est pas situé à des années-lumière. En haut, c’est aussi en lui, sa partie supérieure. L’Initiation est un processus psychique au terme duquel l’être humain est capable de se fusionner avec la partie complémentaire de son être. C’est pourquoi il n’éprouve plus aucun manque, il ne se sent plus jamais seul. Ce ne sont pas les liens charnels qui font qu’un homme ou une femme se sente moins seul. Combien vous le diront ! Ils ont multiplié les rencontres et les expériences, mais intérieurement c’est toujours la solitude, le désert. Oui, parce que c’est d’abord en soi, dans le plan psychique, dans le plan spirituel, que certaines rencontres doivent se faire. On ne trouve en bas que ce que l’on a d’abord réalisé en haut." (Pensée du 20 mai 2012)
Pour aller plus loin, vous pouvez lire "Le travail alchimique ou la quête de la perfection" Collection de poche Izvor



La quête de l'âme soeur

"Consciemment ou inconsciemment, les hommes et les femmes, tous cherchent leur âme sœur. Ce qu’ils ne savent pas c’est qu’en réalité leur âme sœur n’est pas une entité différente d’eux, c’est l’autre pôle de leur être qui vit en haut, auprès de Dieu, dans la perfection et la plénitude. Dans toutes les Initiations on enseignait aux disciples comment retrouver cet autre pôle de leur être, qui est leur Moi supérieur. En Inde, le Jnani-yoga donne des méthodes grâce auxquelles le yogi parvient à s’unir à son Moi supérieur, car par cette union il s’unit à Dieu. En Grèce, on retrouve la même idée exprimée dans la formule inscrite au fronton du temple de Delphes : « Connais-toi toi-même ». Mais il ne faut pas oublier qu’il y a une suite à cette phrase : «… et tu connaîtras l’univers et les dieux. » La vraie connaissance est le résultat de la fusion des deux principes masculin et féminin. C’est le sens des paroles de la Genèse : « Et Adam a connu Ève »… « Connais-toi toi-même » signifie donc : trouve l’autre pôle en toi, trouve ta partie complémentaire pour t’unir à elle. Si vous êtes un homme, l’autre pôle en vous est le principe féminin ; et si vous êtes une femme, c’est le principe masculin, avec lequel vous cherchez à vous fusionner dans la pureté et la lumière. Au moment où se produit cette fusion, vous rencontrez votre véritable âme sœur." (Pensée du 28 mars 2015)

"Qu’il soit homme ou femme, l’être qui a véritablement trouvé son âme sœur, c’est-à-dire qui a trouvé en lui-même son principe complémentaire, a la sensation de rencontrer ce principe partout, chez toutes les créatures. Il aime toutes les femmes et tous les hommes sur la terre, il les aime spirituellement et il est heureux à cause de son âme sœur qui l’a comblé. Il n’éprouve plus ce manque qui l’oblige à chercher continuellement comment y remédier, il sent que toutes les rencontres qu’il fait contribuent à l’enrichir. Oui, quand vous avez réalisé la plénitude en vous, vous découvrez votre principe complémentaire dans toutes les créatures. Ce sont des expériences inexplicables et inexprimables. Seul celui qui les a réalisées peut les comprendre... Maintenant, comprenez-moi bien. Je ne déconseille pas et je ne condamne pas l’amour physique, l’union physique. Je vous explique seulement que si vous voulez trouver réellement la plénitude, c’est en vous-même, d’abord, que vous devez réaliser l’union des deux principes." (Pensée du 20 décembre 2012)

 


Ecouter quelques extraits vidéo :

" L'enfer et le paradis existent en chacun de nous... "

" Au-dessus du bien et du mal existe une troisième loge "

"Le bien et le mal, 2 forces qui font tourner la roue de la vie..."


Partagez cette page Héliothèque en l'envoyant à vos amis !